IDC-Coaching | DU MÉTIER DE COACH AU MÉTIER D’ENTREPRENEUR
18087
post-template-default,single,single-post,postid-18087,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

DU MÉTIER DE COACH AU MÉTIER D’ENTREPRENEUR

Souvent embrassé comme une véritable vocation, le métier de Coach connait de plus en plus de succès. Accompagner les transitions de carrière, contribuer au développement des individus et des équipes au sein des organisations, aider les collaborateurs à se sentir mieux dans leur vie et leur travail… voici quelques-unes des raisons qui guident le choix de nombreux adeptes à se former à ce noble métier. Et pourtant, une fois la  formation de coach et la certification effectuées, la réalité prend une autre forme dans le quotidien. En effet, devenir coach comme tous les autres métiers de service, signifie également prendre le « statut d’entrepreneur » et avec lui acquérir, tout un cortège de compétences et de connaissances allant bien au-delà du périmètre initial.
Un marché de l’offre et de la demande comme partout ailleurs

Une des premières compétences indispensable au développement de l’activité est de se familiariser au marketing et à la vente. Définir son positionnement, sa cible, son offre et ses messages-clé permet de construire des actions ciblées. En s’appuyant sur la panoplie du marqueteur (réseautage, conférences, ateliers spécialisés, news letter, publications…) l’exposition peut ainsi se faire de façon professionnelle et méthodique.

Le coach, prestataire de services et entrant dans un marché de l’offre et de la demande doit aussi apprendre à créer des alliances avec des partenaires stratégiques, à définir son prix, à savoir négocier et conclure un contrat. A cela s’ajoutent tout un florilège de tâches administratives, telles que la facturation, les assurances sociales et professionnelles, les déclarations d’impôts, pour lesquels temps et énergie sont à dédier tout au long du parcours.

Présenter ses services de Coaching….bien différent que de vendre une bouteille de Coca-Cola !

Une des singularités dans le développement d’une activité de coaching est la partie marketing qui consiste à « s’exposer soi-même ». Il ne s’agit donc pas de vendre une bouteille de Coca-Cola pas plus qu’il ne s’agit de vendre une prestation de service traditionnelle comme le ferait un expert -comptable. Car au-delà d’une méthodologie, d’un outil, d’une école de formation ou d’une certification, il s’agit de faire valoir les compétences intrinsèques relationnelles d’une personne à en accompagner une autre. Il est certes question de savoir-faire mais davantage encore de savoir-être.

La capacité à créer l’alliance et la confiance avec le client sont sur ce marché des critères de choix fondamentaux. En un certain sens, il n’y aurait donc rien à faire puisque « la vente » résulterait finalement d’une alchimie entre deux personnes. Toutefois afin d’arriver jusqu’au client potentiel, se faire connaitre avec les outils marketing, constitue les étapes préalables. Cela nécessite un recul sur soi pour lequel le recours à un prestataire de service spécialisé peut se révéler pertinent.

Ce qui a été appris de ceux qui ont réussi

Les coaches qui réussissent à se faire une place sur le marché après plusieurs années partagent des enseignements communs. La persévérance revient très largement comme un facteur de réussite. Continuer à marteler ses messages-clés, entretenir les contacts, rester dans le « viseur» de ses clients potentiels paye inévitablement sur le long terme.

L’importance du réseau est également souvent soulignée. La réputation d’un « bon coach » arrive très souvent aux oreilles des clients c’est pourquoi, se faire connaître et reconnaitre auprès des membres de son réseau feront de ces derniers, les meilleurs des prescripteurs.

Enfin, même si la mise en oeuvre d’une méthodologie marketing permet de structurer l’offre de service du coach et maximise ses chances de succès, des facteurs plus imprévisibles comme des « opportunités » semblent également entrer en jeu. Pour cela, rester ouvert à ce qui se présente, flexible, curieux et écouter son intuition pour savoir s’écarter du plan initial, pourra permettre à la vie d’apporter en chemin son lot de magie et de surprises inattendues.